DIY : la serre en fenêtres récup

C’était l’année 2017 que ça nous a pris, enfin, fin 2016 pour être exacte. Nous avions envie de monter une serre dans notre jardin, mais tout en fenêtres de récup. On voulait ça à la fois pour l’aspect économique, mais également pour le côté écolo (donner une seconde vie aux déchets des autres, empreinte carbone réduite, etc…) et puis la fierté de faire jaillir cette serre de nos têtes, puis de nos petites mains ! Je vous propose donc de partager ici notre expérience, nos ratés, nos imprévus, comment on s’en est sorti… des fois que l’envie vous prenne également…

Récupérer des fenêtres

C’est la vraie première chose que nous avons fait, sans penser spécialement au design. Il faut de la quantité, on jouerai à tétris plus tard. Cependant, qui dit quantité ne dit pas forcément n’importe quelle qualité :

  • matériaux : en bois, à mon sens c’est obligatoire, c’est ce qui se travaillera le mieux ensuite pour les découpes, visser dedans, les peindre…
  • carreaux : simple vitrage. C’est moins lourd. Ensuite, il faut mieux que tous les carreaux soient présents, car en refaire peut être galère et onéreux.
  • nombre de carreaux : on trouvait que les grandes fenêtres à petits carreaux (genre 24 carreaux) c’était vraiment joli, haem… pensez qu’il faudra peut-être les poncer et les peindre, et que du coup, ce n’est vraiment pas marrant avec autant de carreaux !
  • état général : laissez tomber les toutes moisies, ça va vous donner du travail en plus pour peu de résultats. Croyez moi !
  • type de fenêtre : si comme nous, vous avez prévus de les peindre ou de les traiter pour l’extérieur, que les fenêtres soient prévues pour l’intérieur ou l’extérieur n’est pas gênant. Donc des portes de placard vitrés feront également l’affaire !

Pour ce que est de savoir où trouver des fenêtres, nous avons principalement tout trouver aux encombrants. Avec un planning des différentes communes environnantes, nous avons parcourues quelques kilomètres de rues pendants plusieurs mois pour avoir suffisamment de fenêtres. On peut également en trouver sur le bon coin. Repérez aussi les entreprises de pose de fenêtres qui vident leur stock de vieilles fenêtres en bois régulièrement.

Quoi qu’il en soit, prévoyez de commencer à chercher au moins 6 mois avant le début des travaux. Et de la place pour tout stocker…

Faire le plan

La dimension globale de votre serre, vous pourrez la définir selon votre envie. Voici par exemple quelques points que nous avions décidé :

  • nous voulions tenir debout dans la serre, partout sans avoir à se baisser pour rentrer dedans
  • il fallait une pente de toit pour écouler la pluie vers un récupérateur d’eau, mais on ne voulait pas s’embêter avec deux pentes.
  • nous avons dès le début fixé la dimension globale en fonction 1/ du terrain disponible et 2/ des planches de bois que nous allions utilisées pour faire l’armature et limiter ainsi les découpes

Ensuite, nous avons fait pas mal de croquis pour se mettre d’accord sur l’aspect de la serre. Si vous avez l’occasion, prenez une photo de l’emplacement de la serre et dessinez grossièrement sur l’ordi les différentes possibilités avec paint ou photoshop ça marche très bien pour se rendre compte. Une fois la forme décidée, il « n’y a plus qu’à » jouer à tétris avec les fenêtres disponibles.

Pour cela nous avons répertorié toutes les fenêtres avec un numéro, leur dimensions globales, le nombre de carreaux, et les dimensions mini qu’on pouvait atteindre en recoupant les bords (très important pour jouer à tétris).

Ensuite nous avons fait une maquette en papier de chaque face globale de la serre et de chaque fenêtre, le tout à l’échelle bien sûr pour pouvoir se rendre compte. (ça occupe très bien les soirées apéro !)

En parallèle mon mari a commencé un plan sous sketchup (logiciel pour créer des plans), je pense que ce n’est pas forcément nécessaire, mais ça aide grandement !

plan serre

 

Le cas du toit

Je fais un petit aparté là -dessus car ça me semble important de le souligner. Nous étions parti pour un toit en fenêtre et puis nous avons changé d’avis en cours de route et avons opté pour du PVC ondulé transparent. ARGH ! DAMNED ! Mais pourquoi donc ?

  • la résistance inconnue des fenêtres à la grêle (ou au chat qui passe par là…)
  • la galère de l’écoulement de la pluie sur les rebords
  • l’entretien
  • la fixation hypra relou les bras en l’air
  • le manque de fenêtres
  • le boulot en plus que cela allait représenter

Le matériel à acheter / dégoter

Ensuite (ou en même temps) il vous faudra penser à comment vous allez fixer les fenêtres entre-elles. L’armature globale de la serre est importante et découle de : comment vous allez rentrer dans la serre, quel toit vous allez mettre, si vous allez fixer des étagères, si vous faites un coffrage (type carré potager), s’il faut rehausser / niveler le terrain, comment vous allez circuler dans la serre, etc. Bref, un vrai jeu d’éveil !

Globalement voilà ce dont on a eu besoin :

  • des poteaux pour supporter les angles et au milieu de chaque face
  • des cornières en métal sur lesquelles on est venu fixer les poteaux à enfoncer dans le sol
  • des bastaings pour tenir les poteaux entre eux
  • des tasseaux pour faire reposer le toit dessus et fixer les fenêtres sur les faces
  • de la visserie à gogo
  • du papier de verre à gogo (et tout ce qui pourra servir à virer la peinture ou le verni : raclettes, embouts de perceuse qui grattouille…)
  • et bien sûr, du matériel pour découper, poncer, trouer, visser, mesurer (droit)
  • sans oublier de quoi vous protéger du bruit, des coupures et des éclats…

L’armature

Munissez-vous de… potes ! Il vous faudra des bras pour cette étape !

Une fois ok sur le plan, nous sommes passés à la réalisation. Le montage de l’armature nous a pris environ une après-midi à 6 gros bras.

Ensuite, nous avons fait les coffrages intérieurs car nous voulions des sortes de carrés potager à l’intérieur pour pouvoir circuler tranquillement entre les pieds de tomates…

  • Notre serre mesure donc 2,5m x 5m et 1,90m à 2,30m de hauteur
  • Il y a 3 coffrages intérieurs : deux de 5m x 60cm et un central de 2,50m x 50cm

Ensuite nous avons peint le tout avec une peinture suédois home-made. Voici un lien avec la recette, mais je pense que vous en reparlerais dans un prochain article 😉

 

Serre41

Le toit avant toute chose

Nous avons donc utilisé 9 plaques de tôles ondulées PVC que nous avons fixé avec des vis d’étanchéité. Bon c’est un peu la galère à poser quand on a des murs qui gênent sur deux côtés. Pensez bien au sens d’écoulement de l’eau pour les faire se chevaucher…

 

La préparation des fenêtres

Il vous faudra en tout premier lieu virer tout les machins et bidules de fenêtres : poignées, gonds, armatures métalliques, clous, etc… Attention à la rouille !

Ensuite, on découpe éventuellement les montants pour que l’assemblage tétris soit au plus juste. Attention là aussi : il y a parfois des petites barres en métal le long des montants. Prévoyez des scies à métaux dans le doute…

Et ensuite, on prépare les fenêtres pour la peinture.

C’est là. Voilà. Vous y êtes : EN ENFER !!! 

Initialement, on s’était dit qu’on allait assembler les fenêtre telles quelles. Mais… mon goût pour l’esthétisme raffiné a vomi. Et je nous ai embarqué dans un ponçage / peinturlurage de fenêtres pour avoir un truc homogène à la fin. (De la récup ok, mais une déchetterie, non merci.)

C’est là que les fenêtres à petits carreaux dont je parlais plus haut, qui sont si jolies, vont devenir vos pires ennemies ! Le ponçage c’est la galère. Y’a pas d’autres mots.

Côté peinture, on a testé plusieurs manières… Il se trouve que pour avoir un joli rendu, il faut 2 couches de peinture. Au final, la meilleure solution a été de peindre une première couche avant le montage, ce qui permet de peindre tous les côtés y compris les bords. Et une fois fixé sur toute une façade, de mettre une seconde couche. Cela permet de recouvrir les éventuelles traces de salissures et rayures dues au montage.

Le montage des fenêtres

Et puis après, « y’a plus qu’à » comme on dit !

Serre

Ça fait mal aux yeux hein ? Moi aussi, je suis devenue épileptique.

Voici donc la version finale !

Serre051805

De l’importance d’une gouttière

Nous avons pu récupérer un gros bidon, et nous avons acheté la gouttière (pour des raisons de praticité va-t-on dire !)

 

Et de planter !

 

Bonus : de la casse

Nous avons tout de même perdu dans la bataille : une ponceuse, une perceuse, quelques lames de scie (oui oui… ma faute), un carreau de fenêtre (mais les chats ont trouvé ça très pratique…)…

Bref, rien ne vaut un bon outil à main quand même !

www.di-day.fr

2 réflexions sur “DIY : la serre en fenêtres récup

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s